Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'information alternative Nous vivons une époque troublée de dictature "sanitaire" et de manipulation à l'échelle mondiale... 

Pangolins et mantilles

Selon Santé Publique France, il y a moins de 55.000 morts du COVID en France depuis 2019

SOURCE : Le Courrier des Stratèges

 

 
Santé Publique France ne semble pas d'accord avec le gouvernement sur le nombre de morts du COVID depuis le début de la pandémie. Officiellement, nous en comptons plus de 110.000 !
Rappelons qu'au mois d'avril, Emmanuel Macron a "célébré" le passage prétendu des 100.000 morts... Sauf que, Santé Publique France, organisme peu réputé pour son complotisme, avance un chiffre deux fois moindres. C'est quand même bizarre, non ?

Santé Publique France a parfois du bon… Celui de ne pas complètement truquer les chiffres comme le gouvernement peut le faire pour dramatiser une situation sérieuse, certes, mais loin de la catastrophe absolue qui justifie de suspendre la liberté d’aller et venir. On trouvera donc, dans la nouvelle série de statistiques mises en accès public, des chiffres qui infirment les fake news produites par le gouvernement et largement diffusées par des medias subventionnés dont la docilité devient pathétique. 

Ainsi, selon le graphique que nous reproduisons ci-dessus, le nombre de morts officiels cumulés depuis 2019 est de “seulement”, tous âges confondus, de 54.813. Soit deux fois moins que le gouvernement ne l’annonce. 

Ce chiffre, au demeurant, corrobore les estimations de l’INSEE produites au printemps (dont les fact checkers prétendaient qu’elles étaient mal comprises). Il est inférieur à l’estimation de 68.000 décès en 2020 avancée par la très officielle revue Population & Sociétés

Bref, si Santé Publique France doit être notre guide, on éclate immédiatement le mythe officiel des 100.000 morts, et on revient à de plus justes proportions…

Ce que la géographie nous apprend

Il n’est pas inutile, pour continuer à démentir les fake news officielles, de reprendre la répartition des décès sur le territoire.

Selon Santé Publique France, voici ce que cela donne :

 

 

Abonnez-vous à pangolinsetmantilles.info 😉

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il faut souligner que beaucoup de personnes ne sont pas décédées à cause du COVID et cela trompe les chiffres. Il faut se rappeler qu'il a été donné comme instruction aux soignants et aux centres hospitaliers de déclarer chaque décès dû au COVID. En compensation les soignants et les centres hospitaliers ont reçu de fortes primes pour chaque patient déclaré mort ou hospitalisé à cause du COVID.<br /> <br /> Donc comment prendre au sérieux dans ces conditions les chiffres annoncés qui doivent être très très en-dessous de la réalité ? En plus le gouvernement gonfle les chiffres pour affoler toujours plus la population pour l'obliger à se faire injection un truc à l'essai qui ne protège pas du covid ni n'empêche sa transmission.<br /> <br /> Je précise enfin que l'Etat donne maintenant des primes aux soignants qui "piquousent".<br /> <br /> Il n'y a rien qui vous choque ???? Il n'y a pas des questions à se poser ???
Répondre
Voir l'article : Rapport de l'ATIH - Covid : décalage entre données et "propagande" ! https://pangolinsetmantilles.info/2021/11/rapport-fracassant-de-l-atih-les-patients-covid-n-ont-represente-que-2-des-patients-hospitalises-en-2020.html
Vous avez raison, les hôpitaux ont profité de l'aubaine pour renflouer leurs caisses. Il est certain que le nombre de morts du Covid-19 est bien inférieur aux chiffres officiels de Santé Publique France, chiffres qui montrent comment MACRON, VÉRAN, CASTEX et autres ministres du gouvernement mentent, pour continuer à effrayer la population et obliger les récalcitrants à se faire injecter. Quand on voit que le rapport sur les hospitalisations de l'ATIH (Agence technique de l'information sur l'hospitalisation), organisme officiel, indique "Les patients COVID représentent 2% de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus" et 5% en réanimation... on comprend que nous gouvernants nous manipulent. Hélas, les médias nous mentent également et les personnes qui n'ont d'autres sources que la télévision ne connaissent pas ces données.