Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'information alternative Nous vivons une époque troublée de dictature "sanitaire" et de manipulation à l'échelle mondiale... 

Pangolins et mantilles

L’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) juge toxiques les masques FFP2 au graphène

 
Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l’utilisation des masques FFP2 comportant du graphène est déconseillée en France.
L’Agence de Sécurité Sanitaire (Anses) a annoncé qu’ils pourraient être toxiques. On aimerait bien que le même principe de précaution s'applique au vaccin.

 

La vente de masques FFP2 au graphène suspendue provisoirement

Dans un communiqué publié le mardi 14 décembre, l’Anses (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)  a recommandé aux autorités publiques de « privilégier la mise sur le marché ou la mise à disposition de masques sans graphène ». C’est une décision prise à l’issue d’une expertise menée sous la demande de la Direction générale de la santé.

Selon l’Anses, les données concernant la toxicité du graphène sont encore insuffisantes. Par ailleurs, les fabricants n’ont pas donné une explication sur la nature exacte de l’usage de ce matériau synthétique. Pour éviter tout danger, la vente de masques FFP2 au graphène est suspendue provisoirement par précaution.

Un besoin d’information supplémentaire

En avril 2021, le Canada a décidé de retirer les masques au graphène de la société chinoise Shandong Shengquan New Materials du marché. Le pays a mis en évidence les risques sanitaires causés par la toxicité du graphène. A priori, cette substance pourrait générer des troubles pulmonaires. Trois mois plus tard, le Canada a de nouveau autorisé l’utilisation des masques au graphène.

En mai, les autorités françaises ont déjà suspendu l’utilisation de ces produits. Notons qu’ils ont été distribués aux professionnels de santé. Notons que le graphène est un matériau synthétique comportant plusieurs couches d’atomes de carbone. Son usage en tant que substance biocide est interdit en Europe.

Selon l’Anses, même si des données indiquent que le graphène ne présente aucun danger potentiel, ses effets sur la santé à long terme sont inconnus. Raison pour laquelle, l’agence adopte cette mesure. 

On aimerait bien que ces mêmes critères soient adaptés aux vaccins. 

______________________

 

______________________

 

Je porte à votre connaissance l'article de "QUE CHOISIR" qui annonce que "les masques chirurgicaux sont sûrs" malgré les substances nocives qu'ils contiennent car les seuils légaux sont respectés.

A quoi servent ces substances nocives ?

 

Les masques chirurgicaux font désormais partie de notre quotidien, au point que sortir de chez soi sans condamne inévitablement à faire marche arrière. Les enfants en âge scolaire les portent quasiment toute la journée. Il est donc capital que leur usage, par des millions de personnes et plusieurs heures par jour, soit sans danger. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de rendre un avis rassurant.

L’analyse de plusieurs dizaines de références montre que les normes sont respectées. Certes, des substances chimiques ont été retrouvées, comme des furanes, dioxines, PCB-DL ou composés organiques volatils (COV). Mais les seuils légaux sont respectés, et à condition de porter son masque dans les règles de l’art, en le changeant régulièrement et en le mettant à l’endroit, il n’y a pas de risques identifiés, ni respiratoires, ni cutanés.... ??

 

Abonnez-vous à pangolinsetmantilles.info 😉

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article